Mangaverse en live !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

FIFA'13 : Un mercredi mal commencé

Et hop, comme à chaque fois, le coup de mou du mercredi soir. Après trois jours de festival, j'accuse le coup. Surtout avec le gros coup de chaud qui nous tombe dessus (trois fois le mot "coup" en trois phrases pas mal), le chaud-froid des salles, le régime sandwich, l'allergie saisonnière. Résultat, début de crise de panique en sortant de ma séance de 16h, en plus je me suis un peu paumée pour rentrer (il y a des itinéraires que je ne maîtrise pas trop, en fait). Eh ouais, je suis une pauvre petite chose fragile (hum hum).
Temps de survie estimé en milieu hostile : 2 mn 35 secondes. Ne comptez pas sur moi pour dézinguer une invasion de zombies, je serais la première à me faire bouffer...

Un espace souvent pratique, celui des échanges de billets. On donne un billet dont on ne se servira pas et on croise les doigts d'en trouver un pour la séance qu'on veut...
Revenons à cette journée de projection. Plutôt pas mal, encore une fois, même si le début a été difficile.
- Faire venir des enfants de primaire aux courts métrages en compétition, c'est rarement une chouette idée. Je connais quelqu'un qui a été traumatisé à vie par certains films vus il y a des années lors de ce même Festival. Alors quand on a entendu un classe de charmants et innocents marmots se pointer à la séance de 10h30, qui avait déjà commencé par un court original, ingénieux, mais à l'ambiance franchement glauque, il y a forcément eu quelques fou-rires nerveux. Qui ne se sont pas arrangés par la suite. Ils ont été gâtés les petiots : cataclysme, membres arrachés (avec l'os, et tout), misère sociale, folie conjugale, ambiance bien dérangeante et malsaine (le clébard qui s'arrache les poils pour passer pour un humain avant de finir poignardé par le boucher qui fabrique ses viandes avec les pauvres gus ramassés comme ça, ha ha), combat SM d'un catcheur et d'une nonne (chouette court, d'ailleurs, même si dit comme ça, forcément...), animaux de compagnie au cimetière... Non vraiment, ils ont été servis !
- Sans oublier l'habituel cauchemar épileptique. C'est le nom que je donne à ces courts métrages sans queue ni tête, sans histoire, où le réalisateur nous balance des cubes, des lignes, des formes en cadence sur l'écran, soit dans un noir et blanc hyper saturé, soit dans des couleurs criardes, avec en fond une musique relativement moisie. Le but est apparemment que ça saccade à fond, que ça t'arrache les yeux, et les oreilles si possible. À chaque Festival il y en a quelques-uns planqués au milieu des programmes. J'en ai déjà vus deux cette année, si ça pouvait en rester là...
- Un programme de courts métrages qui a commencé assez mal, donc, mais qui s'est très bien rattrapé ensuite. 33 points sur 55, quand même. J'en reparlerai dans mon bilan de fin de semaine mais vraiment des courts intéressants, plein d'idées.

La flemme commence à se faire sentir...
Les portes viennent de s'ouvrir, on va pouvoir faire la queue à l'intérieur...
Quand c'est vide, ça va. À l'heure de pointe, c'est juste le gros bordel...
- Petite pause à midi au BD Fugue devant un petit sirop pamplemousse-litchi pour lire le premier tome d'Aya de Yopougon. Vu que je devais aller voir le film adapté quelques minutes plus tard, je voulais avoir déjà un premier aperçu de l'histoire et des personnages. On a d'ailleurs eu droit de nouveau au court métrage de Pixar Le parapluie bleu en début de séance - je ne comprenais pas pourquoi ils nous filaient des lunettes 3D à l'entrée, le long métrage étant fort heureusement en 2D - mais c'était juste pour le court, rapidement présenté par ses réalisateurs.

Photo un peu foirée, j'essaierai de voir demain pour en refaire...
- Quant au dernier long métrage de la journée à 16h, aux Haras, on peut dire qu'il en aura fait souffrir. Rarement vu autant de monde quitter la salle en catimini durant les 45 premières minutes (le film durant 1h10...). Il faut dire que dans le genre âpre et épuré, il y allait fort, difficile de tenir si on n'entrait pas dedans. Pour ma part, je crois avoir beaucoup aimé. Je crois car c'est un film qui prend un peu de temps à digérer...

Bon, plus que deux jours. Le jeudi, c'est toujours une journée difficile et j'avoue que j'ai du mal à me motiver pour la séance de 10h30. On verra.

Article modifié le dimanche 16 juin 2013, 10:53

Morgan

Auteur: Morgan

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

The*Dark*Side The*Dark*Side ·  23 juin 2013, 23:16

Je m'étonne de l'absence de foule sur tes photos (bon ok ça t'arrange ;)).
Je ne suis jamais allé à ce festival mais il ne semble pas trop fréquenté...

Morgan Morgan ·  26 juin 2013, 08:01

Remarque pertinente mais qui s'explique :) Disons que je ne suis sans doute pas au Festival au moment où il y a le plus de monde. Les séances du matin par exemple peuvent être assez calmes. Quelque chose me dit que les séances de 20h30 et 22h30 doivent être un peu plus chargées (mais à cette heure-là, moi je suis chez moi :) ).
De plus, il ne faut pas oublier qu'à la base, c'est plutôt un festival pour professionnels, avec également pas mal de journalistes et surtout d'étudiants. Le grand public peut venir en tant qu'abonné mais ce n'est pas la cible principale. Ce grand public justement est plutôt visé par les séances en plein air sur le Pâquier le soir par exemple. Quand il ne flotte pas :) Mais là, il peut vite y avoir la foule (j'y ai assisté une année durant mes études).
Enfin, cette année est un peu différente avec la perte de Bonlieu. Je ne sais pas si ça a joué sur la fréquentation mais ça joue sans doute sur le ressenti car ça éparpille plus les festivaliers.
Sans oublier qu'à côté du FIFA, il y a le MIFA, le marché du film, c'est ce qui fait venir beaucoup de pro.
Je viens de regarder sur le site officiel et pour 2012, ils parlaient de 7000 accrédités et 110 000 entrées. Quand même :)

aucune annexe



Voir aussi

kaeloo.jpg

FIFA'13 : Bilan des projections

Cette 37ème édition du Festival International du Film d'Animation d'Annecy est donc terminée. Pas un grand cru, honnêtement, mais il y a eu quand même quelques belles surprises, quelques beaux...

Lire la suite

affiche02.jpg

FIFA'13 : Le palmarès

Le Festival d'Annecy 2013 a annoncé son palmarès lors de la cérémonie de clôture hier soir, le voici :LONGS MÉTRAGES Cristal du long métrage Uma História de Amor e FúriaLuiz Bolognesi (Brésil)...

Lire la suite