Mangaverse en live !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

FIFA'12 : Courts métrages 5

16h : Sacrée fil d'attente d'ailleurs, tout Décavision est bien bloqué. Comme je dois retourner en salle 1, je me doute que ça va prendre du temps avant qu'on nous laisse rentrer. Et effectivement, ce n'est qu'à 16h20 que je suis installée, pas si mal vu le monde déjà assis, et 16h35 quand la séance commence. Va falloir la jouer serré si je ne veux pas louper mon bus.

Bon, vraiment ils nous ont encore gâtés avec cette séance de courts métrages. 20 points sur 45 selon mon barème, étant partie sans regarder le dernier, sachant qu'il doit passer ce soir sur Arte.

LI.LI.TA.ALOn va passer le premier court, sisi, vraiment, j'insiste. Les tricots qui bougent et qui causent estonien, j'ai du mal quand même.
Vient alors LI.LI.TA.AL d'Akihito Izuhara pour le Japon. Alors honnêtement, je n'ai rien compris. C'est peut-être normal, peut-être qu'il n'y avait rien à comprendre ? Les seuls dialogues entendus étaient en japonais non sous-titré, j'imagine qu'ils n'apportaient rien à part de l'habillage sonore ? Mais tout de même, visuellement, le dessin était très doux, très délicat, et donc assez intrigant. Pas mal...

Una furtiva lagrima de Carlo Vogele pour le Luxembourg fait chanter du Caruso à un poisson qui passe de l'étalage du marchand à la poêle de son acheteur. Décalé et assez ironique.

Edmond était un âneEdmond était un âne est signé Franck Dion pour le Canada, qui avait déjà fait un précédent court, L'inventaire fantôme, assez marquant. Il récidive ici et pendant 15mn, on suit Edmond, un modeste employé adoré par son patron pour sa rigueur et son efficacité mais raillé par ses collègues. Jusqu'à ce qu'ils lui mettent des oreilles d'âne sur la tête, permettant à Edmond de découvrir sa vraie nature... Franck Dion arrive de nouveau à surprendre, intriguer, et même perturber avec ce court, très bien réalisé, assez touchant également. Un réalisateur vraiment à suivre.

Bill Plympton n'a  plus rien à prouver depuis longtemps, et son court Waiting for Her Sailor en est l'illustration : gag absurde de 32 secondes, aussi simple qu'efficace finalement.

Junkyard de Hisko Hulsing pour la Belgique et les Pays-Bas ne fait pas dans le joyeux. Un homme se fait agresser dans le métro par un junky qui le poignarde. Et dans ses dernières secondes de vie, l'homme retourne dans ses souvenirs, retrouver son copain Anthony... Techniquement assez intrigant, très maîtrisé, je n'ai d'ailleurs pas trop compris comment cela avait été fait. Scénaristiquement très complet, on ne voit pas les 17mn passer en dehors du fait que c'est bien glauque...

A different perspectiveDas Haus, on oublie, oh si, croyez-moi, et Beluga on va faire comme si on ne l'avait pas vu, sisi.
On termine juste avec A different perspective de Chirs O'Hara pour l'Irlande, un court sympathique et efficace, petit exercice de style où l'on joue avec les perspectives. Drôle et bien trouvé. Ouf, je ne termine pas ma séance par du mauvais !

Je m'éclipse vite histoire d'aller prendre mon bus, me promettant donc d'enregistrer Court-circuit sur Arte ce soir pour voir le dernier court, Kali le petit vampire.

Oh ?Reste une dernière séance de court métrages encore un peu difficile même si certains avaient clairement mérité leur sélection. Plus qu'à attendre demain soir pour voir lesquels ont le plus marqué le Jury. Pour ma part, il me reste juste une petite séance demain après-midi et ça en sera fini de cette 36ème édition...

Article modifié le samedi 09 juin 2012, 16:53

Morgan

Auteur: Morgan

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Les commentaires sont fermés


aucune annexe



Voir aussi

Oh, le beau temps...

FIFA'12 : Mon petit bilan de la semaine

Voilà, cette 36ème édition du Festival International du Film d'Animation d'Annecy vient de s'achever après une semaine gorgée de projections, de rencontres et de découvertes. Que peut-on en dire...

Lire la suite

affiche02.jpg

FIFA'12 : Le palmarès !

Après une semaine riche en projections, le palmarès de cette 36ème édition vient d'être dévoilé lors de la cérémonie de clôture du Festival d'Annecy.LONGS MÉTRAGES Cristal du long métrage Le Voyage...

Lire la suite