Mangaverse en live !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

FIFA'12 : Long métrage Couleur de peau : miel

16h : Je refais donc d'office la queue, ma séance suivante est dans la même salle et il y a déjà du monde. J'arrive finalement à me débrouiller pour reprendre la même place que les deux fois précédente, cool. J'ai juste eu le temps d'apercevoir un peu de ciel bleu dehors, apparemment la pluie s'est calmé cet après-midi. Il faut dire que je ne vois pas beaucoup la lumière du jour...

Affiche
Place donc à Couleur de peau : miel, adaptation de la BD du même nom par son auteur Jung, et Laurent Boileau. L'équipe monte d'ailleurs brièvement sur scène pour annoncer la sortie au cinéma le 6 juin en France et le 13 en Belgique.
Couleur de peau : mielMi-film, mi-documentaire, il nous raconte l'histoire de ces coréens abandonnés puis adoptés de par le monde depuis la fin de la guerre en 1953, au travers d'images d'archives, de films de famille de Jung, adopté en Belgique en 1971 à l'âge de 5 ans, et l'utilisation de l'animation pour raconter ce qui n'avait évidemment pas été filmé par les proches. La résultat est tout à fait convaincant, à la fois drôle et touchant, émouvant et sensible, sans pathos, sans concession, mais avec beaucoup de sincérité et d'amour.
Couleur de peau : mielOn retrouve à peu près tout ce qui fait les deux volumes de la BD - seule la partie de découverte du sexe par Jung ado est un peu passée sous silence me semble-t-il, peut-être un peu trop directe - avec quelques éléments en plus, qu'on retrouvera certainement, au moins en partie, dans le volume 3 à sortir, l'auteur étant enfin parti en Corée faire face à ses origines. Je vous invite d'ailleurs à lire ma chronique sur la BD pour en savoir plus, puisque le propos reste le même.

Pour ceux qui ne connaissent pas le matériau d'origine, c'est un beau moyen de découvrir cette histoire, autobiographie étonnamment pudique, même si cela raconte et montre beaucoup, d'un adopté qui a cherché sa place durant toute sa vie, au fil de ses doutes, de ses rêves, de ses fantasmes et de ses innombrables bêtises.
Couleur de peau : mielPour ceux qui ont lu et apprécié la BD, ils ne perdront pour autant pas leur temps, sa mise en animation lui donnant un regard et une profondeur différentes, notamment par les transitions, ne cherchant pas le bêtement chronologique mais s'appuyant plutôt sur des réunions de thèmes et de situations pour faire avancer le film au gré des différents types d'images employés. On navigue dans le temps avec beaucoup de fluidité et d'aisance, n'ayant jamais aucun mal à savoir précisément où on en est, suivant le cheminement mental d'un gamin perdu devant tout reconstruire.
On rit souvent, notamment des interactions de Jung avec ses frère et sœurs, mais l'émotion est forte quand il s'agit de ses parents, qu'il ne juge jamais malgré leurs réactions pas toujours faciles face à ses bêtises. La fin notamment est une véritable ode à sa mère adoptive, maladroite, peu patiente et souvent en conflit avec lui mais qui a su toujours être là et poser un regard aimant de mère sur son fils malgré tout.

Youpi !Les dernières images passent, le générique débute et on sent une vague d'émotion qui passe sur la salle qui applaudit longuement, sans hurlement mais doucement comme pour garder avec elle la tendresse dégagée par le film.
Je sors et file prendre mon bus, avec une petite boule dans la gorge. J'espère pouvoir assister aux Midis du long, demain, sur ce film, sans compter une séance de dédicaces qui risque de me passer sous le nez pour cause de projection... On verra !

Article modifié le lundi 04 juin 2012, 21:10

Morgan

Auteur: Morgan

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Les commentaires sont fermés


aucune annexe



Voir aussi

Oh, le beau temps...

FIFA'12 : Mon petit bilan de la semaine

Voilà, cette 36ème édition du Festival International du Film d'Animation d'Annecy vient de s'achever après une semaine gorgée de projections, de rencontres et de découvertes. Que peut-on en dire...

Lire la suite

affiche02.jpg

FIFA'12 : Le palmarès !

Après une semaine riche en projections, le palmarès de cette 36ème édition vient d'être dévoilé lors de la cérémonie de clôture du Festival d'Annecy.LONGS MÉTRAGES Cristal du long métrage Le Voyage...

Lire la suite