Mangaverse en live !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

FIFA 2012 : en quelques (longs) mots

logo01.jpg
D'ici quelques jours, du 4 au 9 juin 2012 plus exactement, la 36ème édition du Festival International du Film d'Animation d'Annecy ouvrira ses portes pour une semaine de projections non stop permettant de faire un tour d'horizon complet de ce que l'animation est aujourd'hui.
Pour moi, ce sera ma onzième participation, n'ayant loupé aucune édition depuis 2002. Je n'avais alors que mon petit badge Grand Public autour du cou, j'ai depuis quelques années la chance de pouvoir accéder à l'évènement avec une accréditation presse, dont j'aurais, j'avoue, bien du mal à me passer aujourd'hui tant elle permet quelques avantages. Mais le leur dites pas, j'ai peur qu'ils finissent par se rendre compte que je ne tiens qu'un petit site web :)
La billetterie a ouvert avant-hier, avec quelques difficultés de mise en route pour cause de surcharge des serveurs. Ayant finalement pu réserver mes principales séances, je peux présenter cette édition 2012.

Pour reprendre les fondamentaux, le Festival d'Annecy est le plus ancien festival consacré au cinéma d'animation. S'il n'a pas la couverture médiatique d'un Festival de Cannes, quelques chiffres permettent quand même de se rendre compte de l'ampleur de l'évènement : plus de 7000 participants, plus de 300 journalistes, plus de 120 000 entrées en 2011, 2455 films soumis à la sélection 2012, plus de 80 pays représentés, plus de 500 films projetés. Six séances quotidiennes principales dans 9 salles réparties dans la ville. Si le rendez-vous est principalement tourné vers les professionnels et les étudiants, le grand public y a aussi sa place, que ce soit dans les séances accessibles par abonnement ou billets individuels, ou par les projections gratuites en soirée, dans divers lieux de la ville, pour peu que le temps capricieux de juin s'y prête.
Si vous êtes curieux, vous pouvez télécharger ici le programme complet en PDF : un peu effrayant mais lisible ;)


Pour ma part, au fil des dix éditions précédentes, ce Festival m'a permis la découverte d'univers totalement inconnus, que ce soit au travers des techniques d'animation les plus diverses - la 3D est loin d'être majoritaire, fort heureusement - ou des pays proposant chacun leurs propre sensibilité au travers de leurs films. Je retiens principalement les séances des courts métrages en compétition, immanquables, même si elles sont souvent l'occasion de bâillements intempestifs - à14h, on digère et la sieste menace - surtout face à des films disons trop conceptuels pour atteindre le commun des mortels. On peut y voir des choses extraordinaires, drôles, émouvantes, touchantes, hallucinantes même si ces pépites se méritent et ne se dévoilent qu'aux plus courageux capables de supporter certaines créations plus hasardeuses... Le mieux étant encore de les voir dans la Grande Salle de Bonlieu, où l'ambiance est garantie (et l'ambiance y est pour beaucoup dans le succès de ce Festival : amateurs d'avions en papier, bienvenue !)

Annecy, c'est également des rencontres, que ce soit dans les nombreuses files d'attente où laisser traîner son oreille permet parfois d'en apprendre beaucoup, ou dans les rencontres avec les réalisateurs et auteurs. Certains bien connus, Matt Groening, Tim Burton, Leiji Matsumoto - même Tezuka y est venu dans les années 80 -, d'autres plus confidentiels mais que les amateurs attendent avec toujours beaucoup d'impatience.

affiche01.jpg
Première bonne chose cette année, l'affiche. Celle de 2011 était disons spéciale, celle-ci est tout de suite plus classe. La bande-annonce semble bien partie également pour être assez sympathique. Ce qui a son importance vu qu'on y a droit au début de chaque séance : quand elle est ratée, ça devient vite agaçant à supporter.
Le programme lui est tout de même très chargé côté longs métrages : 25 en tout, 5 avant-premières - toutes en soirée donc sans moi -, 10 en compétition, 10 hors compétition. Ça occupe une sacrée place dans le programme, rendant difficile le passage des autres séances. Je compte pour ma part en voir 7, dont Voyage vers Agharta de Makoto Shinkai, Asura de Keiichi Sato, A Letter to Momo de Hiroyuki Okiura, Couleur de peau : miel de Laurent Boileau et Jung pour ne citer qu'eux. Côté japonais, il y aura aussi Berserk: Ougon Jidai-Hen I "Haou No Tamago" de Toshiyuki Kubooka et Nijiiro Hotaru de Konosuke Uda mais ce sera sans moi, vu leurs horaires de passage. Côté courts métrages, on notera le nouveau film de Katsuhiro Otomo, Hi-no-youjin, le réalisateur devant d'ailleurs être présent si j'en juge la liste des participants.
Chaque année, un pays est invité, cette fois-ci il s'agit de l'Irlande, dont on avait d'ailleurs pu découvrir Brendan et le secret de Kells lors de l'édition 2009 où il avait reçu le Prix du public. Ce long métrage sera d'ailleurs de nouveau au programme cette année, ainsi que bon nombre de courts métrages à découvrir lors de séances spéciales.
Côté Japon, lors des séances gratuites plein air sur le Pâquier au bord du lac, mercredi soir est prévu La traversée du temps de Mamoru Hosoda, avec en exclusivité juste avant un extrait du nouveau film de ce réalisateur, Les enfants loups Ame & Yuki, toujours en cours de production d'ailleurs puisqu'il ne sortira qu'en juillet dans son pays d'origine, et en août chez nous.
Pour les trentenaires comme moi, retour en enfance avec une exposition consacrée aux Mystérieuses cités d'or, tandis que la nouvelle série doit bientôt arriver sur TF1. Je ne sais pas vous mais moi, rien que l'idée qu'on touche à ça me fait frémir...
De nombreuses autres expositions seront au programme, ainsi que des dédicaces... Impossible de tout détailler tant le programme est extrêmement vaste. J'essaierai peut-être, pour la première fois, de jeter un œil au MIFA, le marché du film situé à l'Impérial, à quelques centaines de mètres des salles principales. Il n'y a en soi rien d'intéressant là-bas pour moi - je ne compte pas acheter ou vendre de films... - mais par curiosité, si j'ai le temps...

Bref, encore une semaine très chargée qui s'annonce, dont j'espère pouvoir profiter pleinement. Ce devrait être d'ailleurs la dernière édition "normale" puisque juste après, le centre Bonlieu, point central de tout le Festival, doit entrer en rénovation pour deux ans, avec perte de deux salles capitales et de tous les points de rencontre des accrédités. Voilà déjà quelques années que ces travaux doivent débuter, cette fois-ci, on n'y coupera sans doute pas. Restera alors aux organisateurs de réussir à faire tenir leur manifestation ailleurs... Mais ça, c'est une autre histoire.
Premier rendez-vous dimanche pour le retrait de l'accréditation, des billets, des guides et de tout le fatras habituel. Et premier compte-rendu...

Article modifié le jeudi 31 mai 2012, 08:00

Morgan

Auteur: Morgan

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Herbv Herbv ·  31 mai 2012, 20:59

Malheureusement, je ne pourrai pas aller à cette édition par manque de temps (l'année dernière, c'était pour cause de vacances hors de France). Je vivrai donc cette édition par le biais de ce "petit site" qui doit proposer un des meilleurs compte-rendu du web depuis de nombreuses années, ce qui justifie amplement l'accréditation presse :)

Cependant, Annecy à Paris revient cette année, ce qui donnera l'occasion aux mangaversiens parisiens de voir les principaux courts métrages primés.

Et une mangaversienne va faire partie de l'organisation en tant que bénévole mais vu que c'est au MIFA, aucune chance que tu la croises...

aucune annexe



Voir aussi

Oh, le beau temps...

FIFA'12 : Mon petit bilan de la semaine

Voilà, cette 36ème édition du Festival International du Film d'Animation d'Annecy vient de s'achever après une semaine gorgée de projections, de rencontres et de découvertes. Que peut-on en dire...

Lire la suite

affiche02.jpg

FIFA'12 : Le palmarès !

Après une semaine riche en projections, le palmarès de cette 36ème édition vient d'être dévoilé lors de la cérémonie de clôture du Festival d'Annecy.LONGS MÉTRAGES Cristal du long métrage Le Voyage...

Lire la suite