Mangaverse en live !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

JE'11 : premier jour à Japan Expo 2011

Ouverture de Japan Expo 2011, découverte des stands, les Japan Expo Awards... et déjà pas mal de monde !

Jeudi 30 juin
7h : Pfff, ça peut être bruyant, un hôtel, la nuit... Entre les nouveaux arrivants qui semblent transportés des briques qu'ils cognent partout et l'ascenseur qui fait de la musique dès qu'il se pointe... Heureusement que l'épaisseur des vitres fait que je n'entends pratiquement pas la Francilienne d'à côté. C'est donc la tête dans le coton et mal un peu partout - j'ai beau ne partir que quelques jours, mes sacs pèsent une tonne chacun - que j'émerge bien trop tôt sachant que je ne compte pas quitter l'hôtel avant 10h. Après tout, c'est aussi le prix à payer - et je ne parle pas du coût de la chambre - pour ne pas avoir droit aux embouteillages monstres matin et soir...
En tout cas, il y a du cosplay dans l'air : depuis ma fenêtre, j'ai une vue bien dégagée sur un cosplay bleu pétant qu'on ne peut pas louper ! Pour dire vrai, tout leur groupe de cosplayeurs - ils étaient assez nombreux - m'a bien occupée jusqu'à ce que je parte :)


9h : Petit déjeuner pris, j'ai tenté de faire le plein de glucides lents pour la journée, ne sachant pas quand arriverait le prochain repas vu la difficulté à trouver quelque chose de potable à l'intérieur de JE... Je plains quelque peu ceux qui dormaient au deuxième étage, vu la flopée de collégiens, anglais peut-être, que je vois sortir de l'ascenseur en braillant et chahutant comme des fous. La nuit a dû être super calme de leur côté...
Bon, encore une quarantaine de minutes à tuer avant de partir - je ne sais même pas précisément à quelle heure on peut entrer dans le salon avec le badge presse vu que les années précédentes, on arrivait toujours tard à cause des bouchons - et je vois deux cosplayeurs Bleach partir tranquillement. Voir des personnages de mangas, d'animes ou de jeux vidéos à côté d'hommes d'affaire pressés, c'est toujours comique... En tout cas, il devrait faire beau aujourd'hui, tout en évitant les grandes chaleurs, tant mieux ! Bon, allez...


10h : Me voilà partie tranquillement vers Japan Expo. Je n'ai qu'à suivre le mouvement d'autres clients de l'hôtel pour finalement tomber sur la file d'attente des festivaliers... Une file d'attente qui fait déjà peur, passant d'un bâtiment à un autre sans discontinuer. Je prends quelques photos et vidéos avant de me demander comment passer de l'autre côté pour réussir à atteindre l'entrée presse.



Un peu de zigzag et me voilà rentrée sans souci.



Déjà du monde à l'intérieur, pourtant le jeudi est censé être calme, ça promet pour la suite. Je me balade avant d'atteindre le stand Glénat où je papote un peu avec Stéphane Ferrand en plein atelier déco et pliage dans la pièce musée One Piece, puis avec Benoît Huot.




Tout ça m'occupe jusque 11h30, heure à laquelle je file vers le stand Taifu voir ce qu'il en est des dédicaces de Toko Kawai, auteure de Boy's Love. Apparemment, l'auteure est toute timide et un peu flippée, c'est une de ses premières fois en dédicaces, y compris au Japon, et elle semble persuadée qu'il n'y aura personne. Vu la queue que je vois devant le stand, je pense qu'elle doit être rassurée, elle va avoir du boulot pendant un bon moment. Mais on ne peut pas la prendre en photo - dommage, elle était en kimono - je me contente de quelques vidéos de la queue.
Je repars faire un petit tour chez Doki-Doki discuter avec Arnaud Plumeri qui me présente rapidement les prochains titres à sortir - ah tiens, le nouveau titre de l'auteur de 7 milliards d'aiguilles, intéressant. Puis je découvre un nouveau petit cadeau visuel de Ki-oon avec un mur consacré à Brides Stories de Kaoru Mori, des reproductions des planches originales, mettant d'autant plus en valeur la qualité de dessin de la mangaka qui explique d'ailleurs dans une interview disponible en retranscription qu'elle met trois à quatre heures pour une planche et qu'elle fait donc quatre planches par jour, faisant quasiment tout elle-même... Ah oui, forcément... Et la vidéo montrant la création d'un de ses dessins est assez bluffante. Sacré boulot !





Je quitte ensuite la salle déjà bien surchauffée pour rejoindre deux échoués au stand presse où une obscure histoire de badges VIP à créer leur prend la tête depuis un petit moment déjà.


Après avoir rencontré et papoté un peu avec Dominique Véret et Bruno Pham d'Akata, on file inspecter l'espace Presse de Japan Expo : oula, ça se réduit d'année en année ! Quelques tables, deux-trois bouteilles d'eau et de jus de fruit en libre service - vite vides - et basta. j'ai bien fait de ne pas compter là-dessus pour avoir quelques chips à manger... Le budget salle presse se réduit ?
On retourne dans le début de fournaise avec l'estomac qui commence à grogner : forcément, il n'est pas loin de 14h et les endroits où se sustenter, s'ils semblent apparemment nombreux, ne sont pas forcément très attirants, entre les sandwichs bof à prix d'or, les sushis qui me font un peu tiquer par cette chaleur et autres hot dogs "comme à New York"... C'était bien pratique, la cafet d'il y a quelques années ! Un seul resto est disponible, l'Hippopotamus du côté du Comic Con et vu l'heure, on ne fait pas la queue. Au moins, on peut reprendre quelques forces même si on attend un peu.
Petit tour ensuite au salon presse du Comic Con : l'année dernière, on avait pu remarquer qu'il était bien plus agréable que celui côté Japan... mais évidemment, cette année, il a aussi changé. Même plus de tables, juste un couloir bien sérieux, on ne peut être là que pour organiser des rendez-vous. Super chaleureux, tout ça...


16h approche, déjà, et on part du côté de la salle de remise des Japan Expo Awards, tout en ne sachant pas si on pourra y rentrer ou non vu que ce n'est pas forcément facilement accessible. Pourtant, ce n'est pas la foule, aucun risque d'avoir trop de monde. Bon, évidemment, comme chaque année, on rentre en retard et comme on pouvait s'en douter, la salle n'est pas franchement bien remplie. La cérémonie commence enfin et hélas, le niveau de la présentation n'est encore pas super élevé. Pourquoi toujours prendre deux présentateurs n'y connaissant visiblement pas grand-chose en manga et en animes, surtout l'un d'eux ne s'intéressant qu'aux jeux vidéos, avouant même que le manga, ça ne lui parle pas beaucoup ? De plus, l'autre présentateur passe la moitié de son temps à tout traduire en japonais - il doit y avoir cinq japonais dans la salle à tout casser - ce qui alourdit un rythme déjà bien lent.


Seuls deux petits moments éclairent un peu tout ça. D'un côté, le prix spécial remis à Yumiko Igarashi, qui monte sur scène toute contente et finit quasiment en pleurs tellement elle est émue par l'accueil qu'elle reçoit de la part du public lors de ce festival. Je n'ai jamais été une énorme fan de Candy ou Georgie - moi, c'était plutôt Goldorak et Nicky Larson - mais la voir là, toute émue devant nous, fêtant bientôt ses 45 ans de carrière, ça faisait un petit quelque chose.



Alors que le prix spécial remis à Nobuteru Yûki - qui pourtant me parle puisque je me suis vraiment mis à la culture manga et animes en commençant avec les cassettes de Lodoss dont il était le character designer - est tombé un peu à l'eau, entre le retard de l'invité d'un côté qu'on a dû recaser ensuite et le peu de réaction de la salle.


Et puis le second bon moment, mine de rien, ça a été le prix de l'ACBD - malgré un discours qu'on oubliera vite - décerné à une BD que je ne connaissais absolument pas, Elmer de Gerry Alanguilan, première BD des Philippines à sortir en France, qui a l'air plutôt intéressante selon la présentation qui en a été faite.
Pour le reste des prix, pas grand-chose à signaler : Bakuman en meilleur shônen, Maid Sama ! en meilleur shôjo, Les gouttes de Dieu en meilleur seinen, Quartier lointain pour la meilleure édition, tout ça côté manga. Pour les autres catégories, je vous laisse voir par vous-mêmes sur le site officiel.




Enfin, une des choses qui me font assister aux Japan Expo Awards, ça reste les animations souvent proposées au début et au milieu, l'année dernière nous ayant permis de découvrir les énergiques Gamushara Oendan qui avaient donné le meilleur d'eux-mêmes pendant toute la cérémonie. Là, on a commencé par du shamisen par Keishi Ohno - sympathique quoiqu'un peu difficile aux oreilles à force mais plein d'énergie - puis Les Romanesques, un duo décrit comme "loufoque et décalé" et dont je préfère oublier la prestation pour le moment. Le seul qui semble vraiment s'éclater, c'est un des présentateurs qui danse, il connaît la choré par cœur...


Il est 18h quand on sort et pas de petite dégustation de petits fours comme l'année dernière, vu que c'est réservé à quelques personnes apparemment. On retourne faire un petit tour dans le salon qui se vide déjà bien, petite discussion avec Arnaud de Doki-Doki avant de quitter le hall 5 sous un bon soleil. Il est 18h35 et je suis la foule qui s'éloigne, trouvant mon chemin vers mon hôtel. En route, je retrouve mes cosplayeurs de ce matin, toujours en tenue. Ils semblent crevés, ils avancent sans dire un mot. Et encore, ce n'est que le premier jour ! En tout cas, je me dis que j'ai sans doute bien fait de ne venir que pour jeudi et vendredi, ça me semble bien suffisant.
Allez, une petite douche, je termine ce compte rendu et voilà, plus qu'à attendre demain !
22h : Ouch... Apparemment, cet hôtel est très friand des voyages scolaires de collégiens anglais en goguette à Paris. Sauf que ce soir, ce sera à mon étage !

Article modifié le mercredi 30 mai 2012, 09:06

Morgan

Auteur: Morgan

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Herbv Herbv ·  04 juillet 2011, 12:56

Elles sont sympa tes photos concernant One Piece. Par contre, je trouve qu'il y en a un peu trop de la cérémonie des Japan Expo Awards. Tu réserves les photos de stand pour le compte-rendu de ta seconde journée ?

aucune annexe



Voir aussi

JE'11 : deux vidéos pour en terminer

Comme promis, un dernier billet consacré aux vidéos de Japan Expo 2011.Une première vidéo consacrée au jeudi 30 juin, avec pas mal de Japan Expo Awards dedans... Et une seconde, pour le vendredi 1er...

Lire la suite

JE'11 : photos des stands éditeurs

Dernier billet de photos pour Japan Expo 2011, consacré entièrement aux stands des éditeurs mangas : Booken Manga, Casterman, Delcourt, Doki-Doki, Glénat, Kana, Kazé Manga, Ki-oon, Kurokawa, Panini...

Lire la suite