Mangaverse en live !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

FIFA'11 : Petit bilan personnel de la semaine


Voilà, cette 35ème édition du Festival International du Film d'Animation d'Annecy a fermé ses portes après une semaine très intense, blindée de films, avec une programmation tellement vaste qu'il devient de plus en plus difficile de faire son choix tant on sait qu'on loupera forcément des trucs intéressants.
Cette année, j'en suis restée à 15 séances, je crois ne pas pouvoir aller beaucoup plus loin. Déjà parce j'écris un compte rendu sur chaque séance. Rien ne m'y oblige mais j'y tiens, cela me permet de me concentrer au moins un minimum sur chaque séance, ne pas juste avaler, consommer des images sans en sortir quelque chose, trier ce que j'ai vu, analyser un minimum. Sans ça, sous l'overdose d'images, j'ai bien peur que beaucoup passeraient à la trappe et que je ne me souviendrais de rien après coup. Mais même sans compte rendu à écrire, je ne suis pas sûre que je pourrais supporter plus de séances, la fatigue aussi bien visuelle que musculaire se faisant relativement vite sentir. Jeudi a d'ailleurs été un jour atroce, je ne sais pas pourquoi, heureusement que le vendredi a fort bien rattrapé le coup.
Le vendredi a même fait mieux que ça car il m'a permis d'éviter une petite déception, celle de n'avoir pu discuter avec personne du public durant la semaine. C'est un peu le problème quand on se fait un programme très précis, bien planifié, avec des séances très classiques de projection, il est facile de n'adresser la parole à personne qu'on ne connaisse pas et c'est toujours un peu dommage car le contact humain avec des festivaliers inconnus, qu'on va juste côtoyer quelques minutes au hasard d'une séance me semble faire partie du plaisir du Festival.
Il faut dire que mon programme était plutôt chargé et ne m'a pas beaucoup permis de digressions : j'ai beaucoup couru d'une séance à une autre, je n'ai même pas pu jeter un œil au village Ankama, hélas ouvert uniquement l'après-midi, pile quand je passais mon temps à passer d'une salle à une autre ou à courir après mon bus. Ce n'est qu'un détail, pas grave...

Je regrette tout de même que certains séances ne soient qu'en version anglaise sans sous-titre, sachant qu'Annecy est tout de même en France, l'anglais et le français devraient être disponibles dans tous les cas. Contente par contre qu'on ait évité cette année les multiples avant-premières de blockbusters américains de gros studios, j'avais peur qu'on croule sous les Kung Fu Panda 2 et autres Cars 2, avant-premières qui grillent des places de projection pour pas grand-chose puisque le moindre cinéma les proposera de toute façon par la suite. Si par contre, le gadget 3D à lunettes pouvait se faire un peu oublier, ce ne serait pas de refus.

En tout cas, mon point de vue a beaucoup changé depuis 2002, quand j'ai commencé à venir au Festival. À l'époque, l'animation n'était pas encore si présente au cinéma, je me focalisais donc beaucoup sur les longs métrages puisque j'avais peu l'occasion d'en voir autrement. Aujourd'hui, les choses ont bien changé, les productions Pixar, Dreamworks, Blue Sky, Ghibli défilent dans les salles, il y a beaucoup de choix en DVD... Bref, plus besoin du Festival pour pouvoir déjà en voir un certain nombre même s'il reste évidemment toujours des films plus discrets niveau distribution à découvrir dans ce genre d'événements.
Alors ce qui m'intéresse réellement désormais, les séances qui retiennent le plus mon attention, ce sont celles des courts métrages. On ne sait jamais sur quoi on va tomber, il peut y avoir de gros moments d'ennui ou même de rejet complet mais c'est tout de même là qu'on pourra connaître les productions les plus originales, les moins formatées, utilisant les techniques les plus diversifiées, mettant en scène les idées les plus recherchées. On passe du rire aux larmes en quelques minutes, on découvre des talents, on s'attache... Il y a peu d'occasions de voir ces courts métrages en dehors des Festivals et c'est bien dommage tant ils peuvent apporter de choses, émouvoir, faire réfléchir, forcer l'admiration, réjouir. Le bilan de cette année à ce niveau-là est d'ailleurs très bon, si certains courts ont été assez difficiles, l'ensemble est plutôt positif, avec de très bons moments, que je trouve d'ailleurs bien reflétés par le palmarès, équilibré et diversifié.

Au final, je ressors de cette édition plutôt satisfaite, même si bien évidemment l'événement commence à devenir vraiment trop gros, obligeant à faire des choix parfois difficiles. Je parviens néanmoins pour le moment à garder un équilibre, en privilégiant les courts métrages, avec quelques longs métrages choisis, les films de commande, au moins un programme de films de télévision, et quelques séances transverses comme les Work in Progress, toujours sympathiques pour voir un peu les coulisses de la création d'un long métrage, ou les Midis du long que j'ai tentés pour la première fois cette année, avec la rencontre de réalisateurs. Il y a donc des choix à faire mais je n'en ressors pas spécialement frustrée cette année. Certes, certaines séances en soirée me tentaient, comme un documentaire sur ILM mercredi soir, surtout que le Festival doit avoir une tonalité différente après 20h mais je fais le choix de ma vie personnelle passée cette heure-là.

Bonne édition 2011 donc, mais je m'interroge sur les prochaines années vu que le centre Bonlieu est censé être entièrement rénové. Les travaux sont prévus pour débuter en décembre 2011 et durer deux ans, avec livraison fin 2013, début 2014. Où et comment se tiendront les éditions 2012 et 2013 si le centre névralgique du Festival, où se tiennent toutes les séances importantes, les deux salles principales - il n'y a pas d'autres salles de 1000 places à Annecy -, la logistique, les rencontres, etc. est inutilisable ?
C'est avec cette question en tête que je referme la page Festival d'Annecy pour cette année (je vais peut-être quand même ajouter un billet de vidéos dans la semaine).

Morgan

Auteur: Morgan

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Robespierre Robespierre ·  12 juin 2011, 12:43

Fin du festival aussi, 20 séances oufff du repos now,je suis plutôt mitigé sur la qualité de la sélection des courts métrages qui était moyenne, 1 ou 2 bon courts à chaque fois par série. Les longs ont été pas trop mal aussi, le chat du rabbin était forcément le gagnant tellement il était supérieur aux autres (pour les avoir tous vu je précise), content pour colorful avec 2 prix. Du coté des courts, Pixels mouai........ vu et revu depuis des mois sur le net auparavant, il y avait mieux je trouve personnellement. Pour le reste du palmarès c'est bien. Coté planning disparition des courts à 21h à bonlieu !!! quel dommage, même si les séances The prodigies et Tatsumi ont été magnifiques.
Après le lot de films qui te détruisent le cerveau, en long je citerai Good Bye mister Christie et Midori-ko, l'enfer est le paradis à coté de ces films !!!! en court l'abominable Maska(j'ai rien compris) de 23 min (l'elu de le semaine qui rejoint "In").
L'ambiance était pas trop mal non plus, le MIFA aussi, la cérémonie de clôture, bref j'oublie surement plein de trucs à raconter. et Oui comme vous le dites comment sera l'année prochaine, wait and see !!! et à 2012

aucune annexe



Voir aussi

FIFA'11 : quelques vidéos

Comme promis, un dernier billet sur cette 35ème édition du Festival d'Annecy avec quatre vidéos.Tout d'abord, une première vidéo pour le lundi, mettre dans l'ambiance... Puis la vidéo du mardi,...

Lire la suite

FIFA'11 : Le palmarès !

Le traditionnel palmarès du Festival d'Annecy a été dévoilé lors de la cérémonie de clôture samedi soir.Longs métrages Cristal du long métrage Le chat du rabbinJoann Sfar, Antoine Delesvaux (France)...

Lire la suite