Mangaverse en live !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

FIFA'11 : WIP Captain Harlock

Vendredi, cinquième jour du Festival
Je n'arrive encore pas trop à me décider sur la journée mais j'ai quand même bien envie de tenter la session Work In Progress (WIP) de 9h30 dans la Petite salle de Bonlieu, consacrée au film de Captain Harlock, prévu pour 2013. Le principe des WIP, c'est que chaque matin depuis mardi, deux films en cours de production sont présentés au public. J'avais déjà fait ça au moins une fois il y a deux ans avec The Prodigies et l'expérience avait été plutôt intéressante.

Bon, ça commence fort, il n'est que 9h quand j'arrive à Bonlieu et il y a déjà beaucoup de monde qui poireaute devant la salle. J'imagine que le mythe Harlock + la présence de Leiji Matsumoto doivent y être pour quelque chose. Je me glisse dans la queue en me demandant si j'ai une chance ou pas mais n'ayant rien d'autre à faire pour le moment... Ça me permet de discuter un peu avec deux autres festivaliers un peu inquiets également de se faire refouler. Débarquent alors deux journalistes de France 3, caméra à l'épaule, qui chassent des trentenaires qui accepteraient de leur chanter le générique d'Albator. Ouch ! Quitte à se faire refouler, autant éviter de se taper la honte à la TV ! Un peu de bousculade aussi quand des membres du staff passent avec quelques-uns des invités et je reconnais d'ailleurs le réalisateur Shinji Aramaki.


9h30, on n'a toujours pas bougé et la queue touche même la boutique au milieu de Bonlieu. Ça promet, va falloir se battre pour pas se faire griller. Enfin, les portes ouvrent et on commence à avancer, petit pas après petit pas. Opération sardines lancée ! On s'attend à chaque moment à entendre "salle pleine" mais non, finalement, on s'approche suffisamment pour qu'on nous demande nos cartes d'identité pour avoir un petit traducteur, la séance risquant de mêler les langues. Et comme si ça ne suffisait pas, on a aussi droit à des lunettes 3D. Entre tout ça, mon appareil photo, ma petite caméra et mon cahier, je manque de mains !

Je m'installe et franchement je suis plutôt bien placée, juste en face des invités. On nous les présente, Joseph Chou et Yoshiyuki Ikezawa, les producteurs, Shinji Aramaki le réalisateur (déjà venu à Annecy pour ses deux films d'Appleseed, je finis par le connaître) et enfin, Leiji Matsumoto qui a droit à sa standing ovation.

La séance mêle le japonais, le français et l'anglais, ce qui ne facilite pas les choses pour passer de l'un à l'autre même si l'appareil de traduction s'en sort bien pour les parties anglophones (et la traductrice de Matsumoto parle très bien français, ce qui arrange bien les choses). Finalement, on n'apprend pas beaucoup de choses sur le futur film de Captain Harlock puisque, comme le dit Shinji Aramaki, quand il est en plein travail dessus, il ne veut rien en dire, par contre quand il sera sorti, on ne pourra plus l'arrêter de causer.
On a néanmoins droit à quelques images, des croquis, des mecha-design. L'animateur de la séance fait une fixette sur Nausicaä qu'il trouve carrément plus sexy dans cette version - les producteurs admettent en rigolant que ça fait un peu plus vendre....
Leiji Matsumoto nous explique qu'Harlock l'habite depuis son enfance et qu'il doit son nom à un mot qu'il a entendu dans un film européen qu'il regardait en VO étant jeune. Il dit ressembler à son personnage au travers de la phrase "se battre jusqu'à la mort".
Ce nouveau film devrait être plus sombre que les séries précédentes, le public ayant changé, la manière de faire des films - ils se réfèrent à Dark Knight - et le monde également. Harlock est un rebelle, un redresseur de torts qui souffre de son propre rôle et le monde tel qu'il est actuellement y fait écho. Le 11 septembre, le séisme et le tsunami de mars, les problèmes nucléaires, et plus généralement la crise d'identité, du modèle actuel, le malaise et l'impasse que la société semble vivre en ce moment, tout cela fait que la présence d'Harlock prend tout son sens. Ils aimeraient lancer un message d'espoir aux jeunes inquiets pour leur avenir. Leiji Matsumoto explique également que c'est un message de solidarité qu'il veut faire passer, tous en semble sur le même bateau au milieu de la galaxie.


Pour en revenir plus précisément au film, il devrait avoir un côté très photo-réaliste, le tout étant que l'ensemble soit harmonieux. Avec les techniques de maintenant, on a évidemment plus de détails, de textures que dans un dessin animé des années 70. On pourrait même bien en savoir plus sur la balafre d'Harlock et la douleur qu'il a ressentie à l'époque. L'équipe du film sait qu'elle ne doit pas trahir l'attente des fans, qui connaissent Harlock et savent comment il est. Shinji Aramaki a commencé le story board en août dernier et l'a fini le mois dernier mais continue de le retoucher, Leiji Matsumoto ayant proposé de nouvelles idées depuis. Le mecha-designer est lui un grand fan de Matsumoto et il a conçu ses plans comme "un message d'amour" au mangaka. Comme le petit frère de ce dernier est docteur en aéronautique, il donne d'ailleurs souvent son avis sur les vaisseaux imaginés.

Pour terminer la séance, nous avons droit au premier trailer de Captain Harlock, long de 3 mn, en 3D bien sûr. Le résultat est plutôt intéressant et intrigant mais bien évidemment, le film étant à peine commencé, le résultat final sera bien différent. Mais voilà qu'arrive déjà 11H et qu'il faut quitter la salle pour qu'un autre WIP puisse s'y dérouler. C'était en tout cas une séance intéressante - c'est toujours un peu émouvant de rencontrer les mangaka qui ont marqué leur génération.
Je tente maintenant le coup de filer à la salle Pierre Lamy pour voir s'il y aurait une place dans une séance déjà commencée depuis 10h30. Je vois que pour le WIP suivant, La mécanique du cœur, il y aura aussi des déçus...

Article modifié le vendredi 10 juin 2011, 19:33

Morgan

Auteur: Morgan

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Les commentaires sont fermés


aucune annexe



Voir aussi

FIFA'11 : quelques vidéos

Comme promis, un dernier billet sur cette 35ème édition du Festival d'Annecy avec quatre vidéos.Tout d'abord, une première vidéo pour le lundi, mettre dans l'ambiance... Puis la vidéo du mardi,...

Lire la suite

FIFA'11 : Petit bilan personnel de la semaine

Voilà, cette 35ème édition du Festival International du Film d'Animation d'Annecy a fermé ses portes après une semaine très intense, blindée de films, avec une programmation tellement vaste qu'il...

Lire la suite