Mangaverse en live !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

FIFA'11 : Les courts métrages 3

Bonlieu, 13h40
Pas besoin de faire la queue bien longtemps avant d'être là encore idéalement installée. C'est-à-dire, place pour les jambes ET possibilité de partir facilement. Ce qui s'est avéré très pratique ici.

Tout a pourtant bien commencé, après une bonne petite attente rendue plus sympa à l'arrivée du gros ballon jaune qui a échauffé le public.
Pas grand-chose à dire sur le premier film, pl.ink de la norvégienne Anne Kristin Berge, intéressant mais sans guère d'histoire et agréablement court.
Capitaine Hu du suisse Basil Vogt, malgré un style graphique des plus basiques - du niveau de La linea si vous voyez ce que je veux dire - a réussi à rester intéressant 8 mn avec l'histoire de ce marin dont le bateau s'écrase en montagne. S'ensuit une rencontre avec berger très débrouillard, un yeti, une fille... Plutôt bien rythmé et prenant.
Le polonais Paths of Hate de Damian Nenow fait beaucoup moins dans la finesse mais a tout de suite frappé le public avec son style ultra-réaliste et prenant. Deux avions ennemis se pourchassent durant la Seconde Guerre Mondiale. Aucun des deux ne veut abandonner et ils vont jusqu'au bout pour s'entretuer. Le ballet aérien est aussi magnifique que troublant tant la haine la plus profonde anime les deux pilotes. C'est très agressif, pas du tout subtil mais ça atteint son but. Efficace et assez scotchant.
Mais s'il ne fallait en voir qu'un, ce serait A Morning Stroll de Grant Ochard pour la Grande-Bretagne. Tout commence en 1959 : dans une grande ville, deux homme, un maigre et un gros, se rentrent dedans mais continuent leur route. Le maigre croise une poule qu'il voit monter et toquer à une porte qui s'ouvre. Bizarre... Même scène en 2009, donc en couleurs. Un jeune mec écoute de la zic sur son mobile, bouscule un autre gars, lui renverse du soda sans même s'en rendre compte puis croise une poule... Troisième version en 2059... Hilarant, bien trouvé, bien réalisé, avec l'humour qui tombe pile et ose aller jusqu'au bout, surtout avec la petite phrase de chute qui achève tout. La salle a évidemment adoré. Vous pouvez voir un trailer ici.
Passons le suivant, où je n'ai rien suivi malgré ma bonne volonté et arrivons sur Les ciseaux pointus de Laurent Foudrot pour la France. Avec une adorable petite fille qui veut des ciseaux à bout pointu...  Une petite fille un peu asociale voire un brin psychopathe... Pas mal du tout, avec un bon petit malaise qui monte sur 3 mn.
Les chroniques de la poisse qui suivent, par Osman Cerfon toujours pour la France, m'ont fait penser à Beavis et Butt-Head, par le style graphique et l'humour assez noir et con. C'est un mec à tête de poisson qui porte la poisse et la sème sur son passage. Pas bien beau mais efficace.
Enfin, Junk de Kirk Hendry pour la Grande-Bretagne, nous faisant suivre un gamin, Jasper, ne se nourrissant que de déchets, m'a beaucoup fait penser dans son style à un ancien court métrage qui utilisait le même genre de techniques. Il s'agissait de The Mysterious Geographic Explorations of Jasper Morello, cristal du court métrage en 2005. Au delà des personnages principaux portant tous les deux le même nom, il y a les silhouettes noires découpées donc sans visage. L'histoire est par contre là moins ambitieuse, beaucoup plus simple mais efficace.
Je ne parlerai pas du dernier court, 23 mn en polonais sous-titré dans un anglais totalement incompréhensible pour moi, avec une histoire où on ne comprend pas ce qu'on voit et une ambiance franchement désagréable, qui a eu le grand privilège de faire fuir un bon dixième de la salle en moins de cinq minutes. Heureusement que c'était le dernier...

Cela reste en tout cas une bonne séance, riche et diversifiée. Un de ces courts recevra-t-il un prix samedi ?
Me voilà en tout cas à la Bibliothèque, de nouveau, pour écrire ce compte rendu, il est 15h30. J'ai une séance à 16h, mais je sens qu'elle se fera sans moi. Le temps me donne envie de me réchauffer tranquillement chez moi. Je prends quand même le temps de faire quelques photos de l'expo Albator (désolée, elles sont un peu floues, je ne voulais pas mettre le flash). Rendez-vous demain pour trois séances à Décavision.






Article modifié le mercredi 08 juin 2011, 18:18

Morgan

Auteur: Morgan

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Les commentaires sont fermés


aucune annexe



Voir aussi

FIFA'11 : quelques vidéos

Comme promis, un dernier billet sur cette 35ème édition du Festival d'Annecy avec quatre vidéos.Tout d'abord, une première vidéo pour le lundi, mettre dans l'ambiance... Puis la vidéo du mardi,...

Lire la suite

FIFA'11 : Petit bilan personnel de la semaine

Voilà, cette 35ème édition du Festival International du Film d'Animation d'Annecy a fermé ses portes après une semaine très intense, blindée de films, avec une programmation tellement vaste qu'il...

Lire la suite