Mangaverse en live !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

FIFA'11 : Long métrage Une vie de chat

Grande Salle, 15h55 
Me voilà de nouveau dans cette salle pour la troisième fois aujourd'hui et à chaque fois quasiment assise au même endroit. On va forcément être un peu à la bourre le temps que tout le monde soit installé. Surtout quand déboule sur les hourras et hurlements d'un public hilare un étudiant habillé d'un gros costume de lapin rose, descendant à toutes jambes les escaliers tout le long de la salle, montant sur la scène et balançant un avion avant de partir. Eh oui, le lapin, symbole de précédentes éditions du Festival, continue de hanter les salles...

Ça tombe bien de toute façon, le film n'est pas bien long, on n'est pas à la minute non plus. Il s'agit d'Une vie de chat de Jean-Loup Felicioli et Alain Gagnol pour la France et la Belgique. Un film du studio Folimage où on retrouve d'ailleurs Jacques-Rémy Girerd dans le générique aussi bien à la production qu'aux dialogues. Me voilà donc en terrain connu puisque le Festival d'Annecy m'a déjà permis de voir deux films de ce réalisateur, La prophétie des grenouilles et Mia et le Migou. Entre ça et le fait que j'ai quand même regardé la bande-annonce sur le net, je sais à peu près à quoi m'en tenir.

Dino est un chat qui a deux maisons. Le jour, il vit avec la petite Zoé, que sa mère Jeanne élève seule depuis la mort de son père, tué lors d'une de ses missions de flic. La nuit, il suit les escapades de Nico, un voleur acrobate qui n'a pas son pareil pour entrer où il veut et dérober bijoux ou argent. Une vie de chat bien réglée. Mais Jeanne, la mère de Zoé, est commissaire et son ennemi juré, Victor Costa, responsable de la mort de son mari, devrait bientôt refaire parler de lui, à l'occasion de l'arrivée à Paris d'une statue africaine qu'il convoite. Un soir, Zoé suit Dino et le voit partir avec Nico qu'elle ne connaît pas. Bien évidemment, en chemin, elle va voir ce qu'elle n'aurait pas dû...

Nous voici face à un film pour enfants, comme le prouve d'ailleurs la durée du film, 62 mn, mais que les parents n'ont, comme d'habitude avec Folimage, aucun mal à voir avec leurs rejetons tant le propos reste suffisamment enlevé et intéressant pour qu'ils ne meurent pas d'ennui au bout de cinq minutes.
Bien sûr, l'histoire est simple, avec un bon gros happy end à la fin, tout se résout très vite, les gros méchants font plus rire que flipper mais le tout donne un film innocent, joyeux, attachant et souvent drôle, y compris pour des adultes, la salle ne s'étant d'ailleurs pas retenue sur certains gags, simples mais toujours efficaces. Les dialogues ne font pas dans la bouillasse crétine puérile qu'on balance habituellement aux mômes et on passe donc un bon moment, divertissant, rythmé, sans prétention autre que faire rêver les petits et les grands à grands coups de cascades sur les toits de Paris que même les Yamakasi n'oseraient pas.
Le dessin tranche avec la production habituelle des gros studios américains ne jurant plus que par la 3D, les couleurs sont agréables, l'animation sans faille. Bref, du boulot simple et efficace. Je crois d'ailleurs que le film est sorti au cinéma en décembre 2010 et est aujourd'hui disponible en DVD.

Bon voilà, je sors, il est 17h10 et mon bus est à... 17h10. OK, on va prendre le suivant.
Je file en salle de presse prendre quelques minutes pour commencer mes comptes rendus de l'après-midi avant de rejoindre l'arrêt de bus pour 17h50. Cette première journée me laisse avec un bon mal de crâne - ça promet pour la suite - mais le Festival a plutôt bien démarré.


À demain pour le récit de la deuxième journée, avec là encore, trois séances de prévues.

Article modifié le mardi 07 juin 2011, 23:19

Morgan

Auteur: Morgan

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Les commentaires sont fermés


aucune annexe



Voir aussi

FIFA'11 : quelques vidéos

Comme promis, un dernier billet sur cette 35ème édition du Festival d'Annecy avec quatre vidéos.Tout d'abord, une première vidéo pour le lundi, mettre dans l'ambiance... Puis la vidéo du mardi,...

Lire la suite

FIFA'11 : Petit bilan personnel de la semaine

Voilà, cette 35ème édition du Festival International du Film d'Animation d'Annecy a fermé ses portes après une semaine très intense, blindée de films, avec une programmation tellement vaste qu'il...

Lire la suite