Mangaverse en live !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

FIFA'10 : Fantastic Mr. Fox

Décavision, 13h35
Je suis bien installée en salle 1 pour voir un long métrage en compétition, Fantastic Mr. Fox de Wes Anderson. Devant moi, un père avec ses deux gamines, elles ont bien besoin d'un réhausseur sur leur siège, je m'interroge sur leur capacité à lire les sous-titres d'une VOSTF... En tout cas, aucun souci durant la séance, je n'en demande pas plus.
Fantastic Mr. Fox fait partie de ces films déjà sortis au cinéma et même en DVD, comme Kerity, également en compétition cette année. L'ayant loupé lors de sa sortie en février dernier, je me réjouis donc de corriger cette erreur, vu les bonnes critiques qu'il avait eu à ce moment-là. C'est ce qu'on appelle communément "une bonne idée" !

Petit topo rapide pour situer : Mr Fox est, comme son nom l'indique, un renard. Et un sacré chasseur de volaille ! Mais sa femme, Felicity, aimerait bien que son rusé compagnon range ses plans et ses magouilles pour devenir un honnête père de famille qui ne fait pas de vague. Mais quelques années après, l'instinct sauvage continue de titiller Mr Fox qui saute sur la première occasion venue pour retourner à l'assaut des poulaillers. Surtout quand il s'agit d'humilier trois fermiers humains aussi mauvais que pourris. Sauf que ces trois compères n'ont pas l'intention de laisser passer l'affront sans répondre...

De Wes Anderson, je n'avais vu pour le moment que La vie aquatique, un film totalement décalé, absurde avec un bon humour pince-sans-rire à l'image de son interprète principal, Bill Murray. Fantastic Mr. Fox, s'il s'agit au départ d'un livre de Roald Dahl, et du premier film d'animation, me semble-t-il, de Wes Anderson, est de la même trempe.
Au départ, les marionnettes semblent très artisanales, basiques si j'ose utiliser ce terme mais une fois qu'elles prennent vie, qu'on plonge dans leur univers bien à elles, elles gagnent véritablement en expressivité, en chaleur et en épaisseur. Fluide, riche, détaillée, l'animation a ce petit côté totalement décalé sorti de je ne sais où, aidé par un cast vocal assez parfait : George Clooney délaisse ses tasses de café pour tâter du cou de poulet avec flegme, charme, petit regard en coin, finissant évidemment par se faire avoir au petit jeu de se croire au dessus des autres. Meryl Streep en Felicity Fox apporte la classe et l'élégance qui sied parfaitement à son personnage et on retrouve ce bon vieux Bill Murray en avocat blaireau - l'animal, hein, je ne porte aucun jugement de valeur... - hilarant. Je ne les cite pas tous mais au travers de leur travail vocal, sans oublier évidemment des dialogues ajustés, savoureux, ils apportent une richesse supplémentaire à l'ensemble.
L'histoire démarre de manière assez simple et s'emballe dans le grand n'importe quoi jouissif et imprévisible. Difficile alors de ne pas craquer devant ce large bestiaire d'animaux sans doute moins sauvages que les humains qui les traquent.

Le tout donne un film drôle, attachant, chaleureux, bourré de tendresse et de dérision, rythmé, décalé et saugrenu sans jamais perdre en classe et en élégance. Je ne savais pas trop à quoi m'attendre avant d'y aller, la bande-annonce ne m'avait pas trop convaincue, mais la surprise est plutôt bonne et vu les applaudissements nourris du public en fin de séance, je ne dois pas être la seule à le penser.

La séance suivante est dans la même salle, un petit tour dehors pour sortir du ciné et rebelote...

Article modifié le mercredi 09 juin 2010, 23:06

Morgan

Auteur: Morgan

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Les commentaires sont fermés


aucune annexe



Voir aussi

FIFA'10 : Le bilan

Le FIFA 2010 referme donc ses portes après une semaine intense de projections, rencontres, découvertes et autres curiosités. Quel bilan en tirer ?Pour ma part, je n'ai qu'un regret, ne pas avoir vu...

Lire la suite

FIFA'10 : Le palmarès

Comme chaque année, c'est durant la cérémonie de clôture du samedi soi que le palmarès a été dévoilé. Longs métrages Cristal du long métragePrix du public Fantastic Mr. FoxWes Anderson (Etats-Unis)...

Lire la suite