Mangaverse en live !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

FIFA'10 : Spike & Mike

Deuxième jour, 9h
Dans le bus, je me retrouve assise à côté d'une jeune femme, un peu paumée qui va également au Festival. C'est sa première fois, elle est abonnée et ne sait pas trop où aller. Petit coup de main de ma part pour la guider jusqu'à Bonlieu parce qu'il faut bien reconnaître que la première fois, il est facile d'être perdu et ce n'est pas le peu de renseignements qu'on trouve du côté des comptoirs abonnés qui risque de beaucoup l'aider... Mais ça fait plaisir de voir quelqu'un d'aussi enthousiaste, prêt à tout découvrir.

10, petit dej' rapide, apparemment La brioche dorée veut rendre ses clients happy avec une bande-son très tonique, entre Sophie Ellis-Bexter et Mika...
Ma première séance de la journée ne demande aucune contremarque puisqu'il s'agit de Spike & Mike's Sick and Twisted Festival of Animation. Chaque édition du Festival d'Annecy a droit à ses projections Spike & Mike, devenues une institution depuis le temps.
Le principe est simple : Spike et Mike sont deux américains pur jus - enfin, étaient car Mike est mort en 1994 et Spike continue seul depuis - et ils créent des programmes mêlant tout film d'animation répondant à leurs critères qu'ils diffusent ensuite dans les festivals. Bref, gloire et fortune aux heureux élus ! C'est en tout cas le message que Spike veut faire passer avant la projection : il sera là toute la semaine, cherchez un gars habillé super bizarre avec un grand chapeau, cette année, c'est la grosse toque de cuisinier, et si vous avez un film à lui proposer, il vous rendra riche et célèbre... Enfin, dans l'idéal. La célébrité a en tout cas rattrapé bon nombre des réalisateurs qu'ils ont sélectionnés : Tim Burton, Bill Plymton, Pete Docter, John Lasseter, etc.
Les critères ? Disons qu'il s'agit d'une séance à réserver aux adultes de par le ton des films retenus : pendant 90mn, c'est une succession de films tour à tour trash, tarés, déjantés, politiquement incorrects, irrévérencieux, gores, stupides, débiles et tout ça totalement assumé, bien sûr. On ne s'étonne ainsi pas de toujours y trouver un Happy Tree Friends, toujours aussi trash avec des mignonnes bestioles se faisant arracher un membre, énucler, éviscérer, cramer, etc. Nombreux ont été les films de la séance à avoir ainsi déclenché des frissons d'horreur mêlés au sadisme inhérent à la nature humaine, le tout ponctué de "Oh non !", "Beuk" et autres "Mais il va pas oser ??". Si, bien sûr qu'il va oser, c'est le principe : plus c'est gros, plus c'est con, plus c'est trash, plus c'est fun !
Forcément, c'est souvent assez jouissif. J'avais déjà vu plusieurs des films de la sélection, dont le premier, Pigeon : Impossible, vu justement hier dans le programme Nobody's Perfect, il faut reconnaître que ce pigeon a une bonne tête de gagnant. J'avais également déjà vu Lapsus de Juan Pablo Zaramella, et bien sûr La révolution des crabes d'Arthur de Pins. N'était pas indiqué au programme  mais projeté à la fin, How to cope with death, vu en 2003 ou quelque chose comme ça, où une petite vieille réserve une jolie surprise à la grande faucheuse qui vient faire sa récolte.
Les Stoopid Movies de David Chai sont assez marquants, très courts, très cons, totalement regressifs. Le film Proper Urinal Etiquette de Kurt Nellis peut peut-être aider la gente masculine à respecter les codes d'utilisation des urinoires... ou pas. Mention spéciale surtout à Who's Hungry de David Ochs, libre adaptation de Hansel et Gretel, où deux gamins se font embarquer par le "gentil" marchand de glace qui a sa version bien à lui des Mr Freeze... Gore, totalement incorrect, énorme.

Bref, il y a eu de tout durant ce programme devant un public souvent dégoûté mais néanmoins ouvertement demandeur. C'est mon premier Festival de Spike & Mike et je ne regrette pas le test.

Article modifié le mardi 08 juin 2010, 19:10

Morgan

Auteur: Morgan

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Les commentaires sont fermés


aucune annexe



Voir aussi

FIFA'10 : Le bilan

Le FIFA 2010 referme donc ses portes après une semaine intense de projections, rencontres, découvertes et autres curiosités. Quel bilan en tirer ?Pour ma part, je n'ai qu'un regret, ne pas avoir vu...

Lire la suite

FIFA'10 : Le palmarès

Comme chaque année, c'est durant la cérémonie de clôture du samedi soi que le palmarès a été dévoilé. Longs métrages Cristal du long métragePrix du public Fantastic Mr. FoxWes Anderson (Etats-Unis)...

Lire la suite