Mangaverse en live !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Annecy'10, plus qu'un mois...


Alors que le Mangaverstival bat son plein, un autre Festival se prépare et me permet de relancer ce blog pour l'année 2010. Pour ceux qui suivent, il s'agit évidemment du Festival International du Film d'Animation d'Annecy - ou FIFA de son petit nom - qui va fêter cette année son 50ème anniversaire lors de son ouverture d'ici un petit mois. Ce sera pour moi ma 9ème édition, en espérant que le travail ne m'empêche pas d'en profiter, mais je ne ressens pour autant aucune lassitude puisque chaque année réserve son lot de bouleversements et de nouveautés que ce soit côté organisation ou projection...
Je le redis vite fait, le FIFA est un des plus importants et des plus anciens festivals du film d'animation au monde - rien que ça, la modestie est une seconde nature en Haute-Savoie - principalement ouvert aux professionnels, étudiants et journalistes même si le grand public peut très bien accéder aux séances à l'aide d'abonnements à la journée ou à la semaine, sans oublier une projection gratuite sur écran géant au bord du lac chaque soir quand il ne tombe pas des trombes d'eau, météo plutôt fréquente dans le coin début juin. Durant six jours, de très nombreuses projections de courts ou de longs métrages, de films de télévision, de pubs, de clips, bref de tout ce qui fait l'animation aujourd'hui, font vibrer Annecy - enfin, ceux qui s'intéressent à l'animation car le reste de la ville, honnêtement, elle s'en fout, la plupart des annéciens n'étant même pas au courant de ce qui se passe... - avec le samedi soir la remise des prix concernant les films en compétition. L'année dernière, Coraline de Henry Selick et Mary & Max d'Adam Elliot avaient reçu conjointement le grand prix du long métrage.

Le programme 2010 vient à peine d'être officiellement dévoilé et la semaine prochaine, les accrédités comme moi pourront commencer leurs réservations de séances en ligne. Qui dit 50ème anniversaire dit bien sûr programmation événementielle mais je dois reconnaître rester pour le moment un peu sur ma faim, pas totalement emballée par ce qui nous a déjà été annoncé au fil des semaines sur le site officiel ou au travers des communiqués de presse. Sans compter que la traditionnelle bande-annonce du festival, qui ouvre chaque projection - vous pouvez d'ailleurs voir les bandes-annonces depuis 1998 sur le site officiel - a cette année pour héros Oggy et les cafards, LA série qui me fait fuir Gully quand j'ai le malheur de tomber dessus. Inutile de dire que l'idée de me la taper dix ou quinze fois dans la semaine me ravit d'avance, j'espère que le public chauffeur de salles saura cette année encore l'améliorer par ses cris, ses chants et ses applaudissements. Mais il est bien possible que des bonnes surprises émaillent la semaine du Festival, le tout sera de réussir à s'y adapter pour en profiter au maximum.
Ayant été pendant longtemps simple abonnée grand public dans ce Festival plutôt tourné vers un public de professionnels, j'ai toujours eu plutôt l'habitude de faire mon programme bien avant le début des festivités et de m'y tenir, sans rien y changer, sans me décider à aller à des séances au dernier moment. Étant désormais accréditée Presse, je peux être beaucoup plus flexible - en espérant qu'ils gardent le système de billetterie en salle presse, bien plus accessible que la longue file d'attente des autres accrédités - mais ça demande une sacré gymanastique pour s'adapter sans s'y perdre.

Pour la seconde année, je profiterai donc de ce blog pour vous livrer mes compte-rendus quotidiens même si je n'arrive pas encore à être pleinement satisfaite de la présentation, ne parvenant pas à mon sens à retranscrire la richesse de la manifestation - en même temps, il m'a fallu plus de huit ans pour trouver la bonne présentation pour le site Mangaverse alors...
Niveau programmation, force est de constater que le Japon a pas mal de représentants cette année. Dans les longs métrages en compétition, sur sept films, deux sont japonais : One Piece - Strong World de Munehisa Sakai - One Piece me poursuivra donc dans tous les Festivals... - et Summer Wars de Mamoru Hosoda, réalisateur de La traversée du temps. Un film que je compte bien aller voir même si, comme chaque année, on ne m'aide pas puisque c'est le seul film de la compet avec des horaires de projection aussi limités : tout après 18h - heure à laquelle je rentre chez moi habituellement - ou alors une séance à 14h en sous-titré anglais... Alors que d'autres films passent à 10h30, horaire idéal, en tout cas pour moi, peut-être moins pour d'autres puisque ces séances sont souvent assez calmes, les festivaliers ayant apparemment parfois un peu de mal à se lever. Il faut dire qu'avec des séances à 10h30, 14h, 16h, 18h, 21h et 23h pendant six jours, il y a de quoi s'occuper...
Du côté des longs métrages hors compétition, sur six films, quatre sont japonais : Yona, la légende de l'oiseau-sans-aile de Rintarô, Redline de Takeshi Koike (prévu pour l'édition 2009 puis annulé), Mai Mai Miracle de Sunao Katabuchi et Evangelion : 2.0 You Can (Not) Advance. Pas forcément une programmation qui m'attire beaucoup - je jetterai quand même un œil à Mai Mai Miracle si possible - mais tout de même, les nippons sont bien présents, sans compter tous les courts métrages japonais prévus.

Bon, le FIFA, ce n'est évidemment pas que de l'animation japonaise, fort heureusement, et d'autres pays sont là pour présenter leurs travaux. Il me semble que 66 nations ont vu au moins une de leurs productions sélectionner cette année, il y a donc de quoi faire, de quoi découvrir, l'Argentine étant d'ailleurs le pays mis à l'honneur cette année au travers de programmes spéciaux. Sans compter les nombreuses expositions à visiter dans plusieurs endroits-clefs d'Annecy, dont la plus importance au Musée-Château, nommée cette année "Créateurs & Créatures", que j'ai hâte de parcourir. Car c'est ça l'important dans ce Festival : l'ouverture à tous les styles, tous les goûts, tous les points de vue, toutes les techniques, toutes les sensibilités. On ne peut évidemment pas tout apprécier mais c'est souvent l'occasion de découvrir et de s'ouvrir à ce qu'on ne connaissait pas. Même si l'émergence toute récente de la 3D ne m'enthousiasme pas - simple gadget trop onéreux pour ce que ça apporte, simple prétexte pour faire du fric facile en en foutant plein la vue et en oubliant que le cinéma, ce n'est pas que des effets, la 3D ne rendra pas un film médiocre extraordinaire - et que la séance spéciale Pixar "Toy Story en 3D" se fera sans moi.
Honnêtement, je finis chaque édition du Festival sur les genoux avec la tête qui va exploser et un gros besoin de ne plus voir aucune image qui bouge pendant deux mois alors que je ne fais qu'un maximum de trois séances par jour mais les souvenirs qui restent quelques temps après sont inestimables.
Si l'édition 2009 ne m'avait pas complètement séduite - il faut dire que celle de 2008 avait été excellente - je ne peux qu'espérer que 2010, malgré mes petites réserves d'avant-Festival, me permettra d'ajouter plein de belles choses dans ma boîtte à souvenir ainsi que sur ce blog. Mon but ? N'avoir aucun regret cette année. Sacré défi...

Article modifié le samedi 29 mai 2010, 16:28

Morgan

Auteur: Morgan

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Herbv Herbv ·  11 mai 2010, 08:17

Je me suis occupé dernièrement de mon accréditation et comme elle a été validée, je vais commencer à me pencher sérieusement sur la programmation :)

Mais je croyais que c'était demain que commençait les réservations de séances... Mince, pour une fois que je réussissais à ne pas oublier cette date importante si on veut mettre en place son programme sans avoir à attendre une réinjection de places.

namtrac namtrac ·  11 mai 2010, 16:06

J'ai vraiment hâte de lire tes compte-rendus ! ^^ J'aurais bien aimé faire le déplacement pour ce 50e anniversaire mais ça va sans doute faire juste. C'est vraiment un festival qui donne envie (grâce surtout à tes précédents billets), ne serait-ce que par sa grande diversité de pays et de techniques représentés. Plus le côté mélange pros-grand public, le fait que les étudiants puissent partager leurs travaux, je trouve ça très sympa.

J'ai regardé la programmation sinon et c'est vrai que par exemple, niveau longs-métrages, il n'y a rien qui fasse vraiment l'évènement. Je pensais notamment qu'il y aurait Dragons (je crois qu'il y a un atelier autour du film par ailleurs). En tout cas il y a moins de longs-métrages que l'an passé, ça frôle moins l'overdose et ça donne la possibilité au public d'en voir la plupart (même si dans le lot il n'y a que Summer Wars et Mai Mai Miracle qui m'attirent vraiment). Enfin j'attends surtout ton avis sur les différents courts présentés (à noter que le court Logorama a été diffusé sur Canal + en clair après sa victoire aux Oscars, bien méritée d'ailleurs ^^).

Vivement le mois prochain ^^

aucune annexe



Voir aussi

FIFA'10 : Le bilan

Le FIFA 2010 referme donc ses portes après une semaine intense de projections, rencontres, découvertes et autres curiosités. Quel bilan en tirer ?Pour ma part, je n'ai qu'un regret, ne pas avoir vu...

Lire la suite

FIFA'10 : Le palmarès

Comme chaque année, c'est durant la cérémonie de clôture du samedi soi que le palmarès a été dévoilé. Longs métrages Cristal du long métragePrix du public Fantastic Mr. FoxWes Anderson (Etats-Unis)...

Lire la suite