Mangaverse en live !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

FIFA J2 Long métrage Kurt devient très méchant

Première séance de ma semaine au théâtre, salle mythique du Festival souvent à l'ambiance survoltée. Cela sera-t-il le cas dès 10h30 du matin ?

10h30, Long métrage en compétition Kurt devient très méchant
Bon, encaissons les déconfitures de ce début de journée et dirigeons-nous vers le théâtre. A l'entrée, je passe vite fait devant la petite expo consacrée à Panique au village, commençant vite à faire la queue histoire d'être bien placée. J'arrive à avoir ma petite place préférée, rang du milieu, avec plein de place pour les jambes. La salle se remplit petit à petit et l'ambiance monte déjà, avec son flot d'avions.
Voilà que débute la bande-annonce d'Annecy et le public confirme : il est chaud ! Applaudissements en rythme pendant toute la bande-annonce, avec des hurlements « Le lapiiiiiiiiin ! » quand apparaît, furtivement, la bestiole en question, devenue l'emblème du Festival voilà des années ce dont se souvient le public même une fois qu'elle n'apparaît quasiment plus nulle part – eh oui, le Festival perd ses fondamentaux petit à petit, même plus de grosse boule bleue sur le Pâquier...

Et le film, au juste ? Il s'agit donc de Kurt devient très méchant (je vous épargne le titre original) de Rasmus A. Stiversten (Norvège). On a droit à de la VO sous-titrée en anglais ET en français ce qui s'avère assez complexe au départ pour finalement devenir lisible avec quelques minutes d'habitude.
C'est ici la 3D qui est à l'honneur, mais pas une 3D cherchant le réalisme à tout prix mais jouant la carte de la caricature. Car c'est plutôt un film comique qui nous est proposé ici et le réalisateur présent dans la salle a sans doute apprécié les rires du public face à des gags plutôt réussis.
Petit résumé en deux mots : Kurt est cariste, marié à une architecte qui en marre de ne dessiner que des plans de niches pour chiens, et trois enfants au compteur, un ado conservateur attiré par l'argent et tous les signes de richesse, une ado gothique obèse avec le casque constamment vissé sur les oreilles et enfin Bud, le p'tit dernier, trois ans mais très mûr pour son âge, avec une voix de camionneur fumeur de Gauloises depuis vingt ans.
Tout ce petit monde va plutôt bien jusqu'à l'arrivée de leur nouveau voisin, le Dr Petter, arrogant personnage qui aime étaler son statut et son argent, parvenant très vite à hypnotiser toute la petite famille hormis Kurt, devenant très vite jaloux. Il n'est qu'un modeste cariste, il adore son métier et y est très doué mais qu'est-ce qu'un cariste face à un puissant docteur que tous admirent ?

Très vite, on se retrouve plongés dans cette petite vie de famille, assez originale mais relativement équilibrée. La préparation du p'tit dej par Kurt et Bud est truffée de gags et d'inventivité, et on s'attache très vite à tout ce petit monde. Évidemment, l'arrivée de l'odieux toubib d'à côté change toute la donne, transformant le gentil Kurt en un personnage de moins en moins recommandable, prêt à tout sans guère de scrupule pour se faire aimer et admirer notamment par des proches vite fascinés par les signes apparents de réussite.
Le message du film n'est évidemment pas super subtil mais agréablement mis en scène, avec tout de même quelques petites pertes de rythme en cours de route, notamment durant le début de la partie « Kurt et Bud deviennent docteurs ». Le rythme reprend néanmoins très vite son tempo endiablé, enchaînant les gags, provoquant facilement sourires et même pas mal de petits rires. Les personnages sont simples mais clairement développés, jouant la caricature pour mieux s'en moquer – la frangine gothique qui découvre le son de la voix de sa famille quand elle perd son casque est assez drôle – l'histoire enchaîne les péripéties absurdes totalement assumées et l'ensemble se laisse regarder avec pas mal de plaisir, divertissant petit film sans aucune prétention mais efficace et bien réalisé. Pas de regret pour ma part, donc...

Cerise sur le gâteau, je sors de la salle à 11h50, me laissant largement le temps d'aller me prendre un sandwich avalé vite fait à côté de Bonlieu avant de foncer en salle de presse écrire ce compte-rendu histoire de gagner du temps ce soir.
En cours de route, je suis allée jeter un oeil du côté du bureau d'échange des billets, histoire de filer celui que j'avais pour cet après-midi 14h et qui ne m'intéressait plus trop et espérant trouver quelque chose pour les courts métrages de tout à l'heure ou GITS jeudi matin. Mais je remarque vite qu'il y a assez peu de billets dispo, le système d'échange partant d'une bonne idée mais dans la pratique, cela ne semble pas énormément marcher. Je ne peux donc toujours pas être sûre d'entrer tout à l'heure. Et pour jeudi, je pense tenter d'acheter un billet en arrivant s'il n'y a pas trop de monde...
Pas pratique tout de même, j'avais justement tout réservé à l'avance pour éviter ce genre de trucs mais vu que le programme n'a pas arrêté de changer en cours de route... Bon allez, ce n'est pas grave. Tout à l'heure, Panique au village, demain L'étrange Noël de Mr Jack en relief, jeudi, Coraline et peut-être GITS... Cela reste un programme vraiment alléchant.
Plus qu'à espérer que le temps reste stable, après la pluie torrentielle de cette nuit, le beau temps est revenu aujourd'hui mais pour combien de temps ? Le côté chien mouillé de 2000 personnes coincés dans Bonlieu ne me donne pas du tout envie...

Voilà, il est 12h45, je pense aller faire un tour dans les expo histoire de prendre quelques photos et regarder un peu ce qu'il y a. Et dans une heure, tentative d'attendrissement devant le théâtre pour ces fichus courts métrages :)

Ah, petite magouille de dernière minute, j'ai récupéré un billet pour GITS (merci, Caf' ;))

Article modifié le mardi 09 juin 2009, 21:02

Morgan

Auteur: Morgan

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Herbv Herbv ·  09 juin 2009, 20:05

Ben quand il y a besoin de magouiller un truc dans un festival ou une convention, il suffit que je passe le coup de téléphone qui va bien :)

Effectivement, merci à Caf' et aussi à la personne compréhensive à l'espace presse qui est obligée de rattraper les conneries de l'organisation.

Enfin, je dis ça, moi "GITS 2.0", je m'en fous, je ne vais pas aller le voir :)

aucune annexe



Voir aussi

FIFA'09 Petit bilan...

Nous y voilà, le Festival'09 ferme définitivement ses portes aujourd'hui. Je dois reconnaître en garder des impressions assez mitigées.Ainsi, je garderai un très bon souvenir de certaines séances -...

Lire la suite

FIFA'09 Le palmarès

Le palmarès du 33ème Festival du Film d'Animation d'Annecy est donc tombé hier soir, dévoilé pendant la cérémonie de clôture.Longs métrages Cristal du long métrage : ex-aequo   Mary and MaxAdam...

Lire la suite