Mangaverse en live !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

FIFA J1 Les films de télévision 1

La première projection du Festival avec ses classiques interrogations : la bande-annonce aura-t-elle son lot de lapins ? Va-t-on déjà s'endormir ? Combien y aura-t-il d'avions ?

Première séance à 10h30 au déca 1 avec les fils de télévision 1.

Déjà beaucoup de monde dans la salle et déjà pas mal d'ambiance, pas forcément autant qu'au théâtre mais tout de même on se défend bien. Quelques avions volent déjà et zou, bande annonce d'Annecy 2009 avec cette fois-ci La chouette, bien tracassée par les panneaux de sponsors. Vous pouvez d'ailleurs la trouver sur le site officiel du Festival.
Bande-annonce des Gobelins, sympathique pour débuter la semaine et on enchaîne directement avec le premier film de télévision, Kinky & Cosy, épisode 1 de Marnix Verduyn (dit Nix) (Belgique). Euh mouais, les gags partent de bonnes idées souvent amusantes mais sont trop courts pour aller bien loin puisqu'il s'agit d'une succession de sketchs avec deux frangines foldingues et leurs parents assez spéciaux également. Le dessin reste toutefois limité et le doublage, cherchant sans doute le côté un peu plouc nase, est assez désagréable.
On continue avec What's Fufu ? de Martin Orton, Greg Villalobos (Grande-Bretagne) que j'aurais bien vu en courts métrages vu le thème et le style assez singulier. L'histoire d'une jeune africaine vivant à Londres, guère aidée par une famille difficile, ensuite recueillie par une famille blanche et finalement quelque peu perdue sans ses racines africaines dont elle ne se sait rien. Malgré son départ dans la vie assez foireux, elle ne part pas vaincue et est prête à se battre pour choisir et réussir sa vie. Par contre, je ne sais toujours pas ce qu'est le Fufu...
Débarque alors Betterave Channel « Eul' covoiturage » de Julien David (France) où le patois picard n'a apparemment rien à envier au ch'ti. C'est rapide, rythmé, les gags sont simples, pas toujours bien subtils mais vraiment drôles, quelque chose de léger mais sympa.
C'est ensuite au tour de One Star épisode pilote de Garry J. Marshall (Ecosse) de débuter, 29 mn durant lesquelles on fait connaissance avec deux frangins, un loser vraiment médiocre cherchant le fric facile et son frangin simplet incapable d'éviter la fin tragique et douloureuse de ses innombrables animaux "domestiques", gérant un Bed & Breakfast dans l'espace. Débarque alors une pseudo-star bimbo, complètement nympho... Il faut aimer l'humour scato un peu dégueu et les perso nases et pathétiques, ce qui n'est pas trop mon cas. Ca se laisse regarder sans énomre envie de se barrer mais ce n'est pas franchement très drôle... Mouais.
On continue avec Musique de chanvre « Joe et sa bande » de Jérôme Lefdup (France), simple démonstration d'effets sans guère d'intérêt heureusement vite finie.
Puis c'est au tour d'A Bacchanal At Home de Xue Bing Mao (Chine), que j'ai très envie de qualifier d'assez affligeant. Peut-être était-ce de l'humour typiquement chinois ? Ce n'était en tout cas pas drôle du tout, des situations bateaux, une histoire nase, des gags complètement ratés, une animation limitée, et - truc hallucinant que je n'avais jamais vu - des rires en boîte toutes les deux secondes, laissant apparemment toute la salle très perplexe. Qui plus est, les sous-titrages étaient à la limite du lisible, les phrases souvent peu compréhensibles, bref on a passé là de très longues minutes quelque peu sifflées lors du générique.
Le film suivant me fait immédiatement tilter : tiens, on dirait Seigei Sentai Pinpin, vu en 2003 dans la section films web, une parodie des sentaï par le studio Tanuki. Je me souviens m'être énormément marrée à l'époque. Apparemment, la société Moonscoop a dû aimer l'idée et la racheter, car c'est exactement ça niveau design : des lapins fluos, des tanuki, un design manga kawaï totalement assumée... par contre, niveau rigolade, on voit que le concept a dû être fortement adapté aux exigences de la TV. Exit donc les multiples références totalement otak qui nous avaient poilées en 2003. Ca reste très sympa, assez fun mais on est loin de la franche rigolade frénétique. Un peu dommage quand on voit le premier concept (totalement invenadable en l'état, certes...). Mais quelle joie tout de même de retrouver "Jean-Christophe"... Ah oui, au juste, il s'agit de Bunny Maloney "En avant marche" de Stéphane Stoll (France) où les deuc copains Bunny et Jean-François s'enrôlent dans l'armée en s'inscrivant sur Internet par erreur. Notons enfin le générique signé Olivia Ruiz.
Enchaînons vite avec Brat and Bear « Stuffing » de Steve Smith (Grande-Bretagne) et son gamin sadique torturant son ours en peluche, un film qu'on peut donc voir comme une invitation à la contraception...
Puis terminons avec Soul Eater épisode 1 de Takuya Igarashi (Japon), évidemment l'adaptation TV du manga du même nom qui vient de débuter chez Kurokawa. Comme toute adaptation de shônen à succès, celle-ci n'a rien d'original, simple mise en mouvement et en musique du manga, avec exactement les mêmes scènes, les mêmes perso, etc. Cela reste donc très classique, efficace dans son style pour qui apprécie le manga, tout à fait regardable même si cela ne va pas plus loin.
On s'arrête donc là pour cette première séance, avec du sympa et du moins sympa, comme toujours. Cela reste en tout cas une assez bonne entrée en matière dans ce Festival...

Article modifié le mercredi 10 juin 2009, 07:52

Morgan

Auteur: Morgan

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Les commentaires sont fermés


aucune annexe



Voir aussi

FIFA'09 Petit bilan...

Nous y voilà, le Festival'09 ferme définitivement ses portes aujourd'hui. Je dois reconnaître en garder des impressions assez mitigées.Ainsi, je garderai un très bon souvenir de certaines séances -...

Lire la suite

FIFA'09 Le palmarès

Le palmarès du 33ème Festival du Film d'Animation d'Annecy est donc tombé hier soir, dévoilé pendant la cérémonie de clôture.Longs métrages Cristal du long métrage : ex-aequo   Mary and MaxAdam...

Lire la suite