Mangaverse en live !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

FIFA J1 Les courts métrages 1

Les courts métrages, c'est comme une boîte de chocolat : il y en a des très bons à la ganache ou à la pate d'amande, et d'autres absolument dégueulasses au fourrage framboise avec plein de pépins. Sauf que là, au lieu de pépins, on a des trucs super longs super chiants super moches...

16h Courts métrages en compétition n°1
La salle se remplit petit à petit tandis que je regarde un peu ce que ce programme va me réserver. Hum, tout cela ne me rassure pas des masses mais des surprises sont toujours possibles... ou pas !
Je commence déjà à connaître la bande-annonce d'Annecy par coeur, mais ce que j'attends chaque année, c'est de voir comment la salle va petit à petit réagir face à elle, en hurlant les paroles, en indiquant aux personnages les dangers, ou en applaudissant en rythme comme c'était le cas ici. Toujours drôle, un peu comme les bruits qu'il y a entre chaque court dans la salle plongée dans le noir, cette année tournant décidément vers les animaux, avec notamment une superbe imitation du chant du coq très applaudie par le reste du public. Eh oui, au Déca aussi, il y a de l'ambiance !
Il faut reconnaître que le bilan de la séance tend plutôt vers le négatif : un très sympa, deux pas mal, six à oublier très vite, certains créateurs ayant une fascinante capacité à faire quelque chose se rapprochant fortement d'une daube - ouais, je sais, on ne dit pas "C'est nul", on dit "J'aime pas"...
Dans les "argh", il y a  par exemple Guri Gursjen & Gursjan Cru d'Eirik Aure, Johanna Anda (Norvège), deux punks qui finissent par se rencontrer dans un monde où ils n'arrivent pas à s'adapter, un court longuet, assez laid, basique... The Winter Solstice de Xi Chen, Xu An (Chine) qui me font dire que les courts chinois aujourd'hui n'étaient décidément pas pour moi, je n'ai rien compris, c'était totalement décousu, pas du tout fluide, pas du tout rythmé, très long, sans guère de musique, et vraiment très très laid... Passons également sur Inukshuk de Camillelvis Thery (France) qui doit d'ailleurs passer sur Arte dans la nuit de mardi et mercredi, encore un court chiant et inaccessible pour celui qui ne comprend pas l'idée de l'auteur. Oublions Chick de Michal Socha (Pologne), assez vulgos et laid, sans parler de Krokodill de Kaspar Jancis (Estonie), seize très longues minutes par un auteur dont j'avais déjà vu d'autres oeuvres que j'avais passablement détestées. J'ai tout de même voulu aller jusqu'au bout, mon côté maso sans doute, mais non, décidément, je n'accroche pas du tout, c'est laid, c'est grotesque, plus jamais ça...
Il y a tout de même eu J'ai faim de Louise-Marie Colon, Delphine Hermans (Belgique), sans doute un court réalisé par des enfants, simple et gentillet mais plutôt plaisant, sur l'appétit sans limite d'un petit Inuit qui va devoir apprendre à se corriger. A noter également Le noeud cravate de Jean-François Lévesque (Canada), un court de douze minutes avec des marionnettes, contant la recherche du sens de la vie d'un jeune homme. On comprend petit à petit ce qui se passe et mine de rien, ça fait un peu réfléchir... Pas désagréable a milieu d'un progamme médiocre.
Et puis il y a mon préféré, Yulia d'Antoine Arditti (France) où une jeune femme se retrouve dans une pièece sans ouverture avec cinq manettes à actionner qui vont changer sa vie. Graphiquement agréable, simple mais maîtrisé, une animation qui n'en fait pas des tonnes qui s'avère efficace... et puis une chute que j'ai adorée. Merci !
Bon, voilà, première journée terminée, plus qu'à rentrer s'attaquer au compte-rendu. Décidément, les autres jours, il faudra que je parvienne à écrire pendant la pause de midi, je perds trop de temps sinon...
A demain !

Article modifié le mardi 09 juin 2009, 13:19

Morgan

Auteur: Morgan

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Herbv Herbv ·  09 juin 2009, 12:22

Il fallait y aller l'après-midi, à Bonlieu, le seul et unique lieu pour les projectgions ! Avec une salle comble, il y avait énormément d'ambiance et un Serge Blomberg en grande forme a fini de chauffer le public. Malheureusement, ensuite, comme tu le fais remarquer, les courts proposés ont été moyens pour la plupart, voire limite insupportables pour certains. "Yulia" était effectivement largement au dessus du lot, comme les deux autres films que tu as mis en avant. Sinon, j'ai bien aimé "Guri Gursjen & Gursjan Cru" :)

aucune annexe



Voir aussi

FIFA'09 Petit bilan...

Nous y voilà, le Festival'09 ferme définitivement ses portes aujourd'hui. Je dois reconnaître en garder des impressions assez mitigées.Ainsi, je garderai un très bon souvenir de certaines séances -...

Lire la suite

FIFA'09 Le palmarès

Le palmarès du 33ème Festival du Film d'Animation d'Annecy est donc tombé hier soir, dévoilé pendant la cérémonie de clôture.Longs métrages Cristal du long métrage : ex-aequo   Mary and MaxAdam...

Lire la suite