Mangaverse en live !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Le FIFA, c'est quoi ?

Mais finalement, le FIFA, c'est quoi ? Vous devez bien le savoir si vous êtes toujours là mais au cas où, petit rappel...
Le FIFA est donc un Festival dédié au cinéma d'animation. Mais attention : pas le p'tit truc organisé par l'association de pâte à modeler et de marionnettes du coin, on est là face à un gros Festival, le plus ancien au monde puisque lancé en 1960, d'abord biannuel avant de passer annuel en 1998. Il dure donc une semaine, début juin, se déroulant dans cette charmante ville d'Annecy - son lac, ses montagnes, ses canards, ses riches, son prix du m2 inabordable... - qui accueille donc son flot de festivaliers bien reconnaissables à leur badge multicolore autour du cou. Il concerne principalement les professionnels et étudiants de l'animation mais le grand public y a aussi accès, que ce soit par des séances gratuites le soir sur écran gonflable géant - quand le temps le permet... - ou par des offres d'abonnements pour assister aux projections de la journée dont le prix ne cesse hélas de monter.
Pendant une semaine se succèdent donc de multiples séances de projection de films - il y a six horaires de projection par jour, de 10h30 à 23h - que ce soit des longs ou des courts métrages, des films de télévision, de commande (pub, clips), de fin d'étude... Les projections sont dispatchées entre neuf salles, sept principales au centre-ville, deux excentrées qui permettent des séances de rattrapage sans avoir besoin de billets. La plus grande salle, celle du Théâtre, fait dans les 960 places, inutile de dire que quand elle est bondée, ce qui est très souvent le cas, il y a de l'ambiance, cette ambiance si particulière qui fait beaucoup pour la réputation du FIFA. Voir un film dans cette salle quand l'ambiance est au top peut changer sa vision du film en question ;)
Qui dit Festival dit compétition dont le palmarès est dévoilé le samedi soir lors de la cérémonie de clôture. On a donc la semaine pour découvrir les films en compétition même s'il est quasiment impossible de tous les voir, même en faisant six foix six séances... Mais ajoutons là-dessus les programmes hors compétition, fort nombreux et variés, liés chaque année à un thème et un pays particulier pour certains d'entre eux. Cette année, le thème sera la Lune et le pays invité l'Allemagne. De nombreux programmes sont donc proposés pour en découvrir plus sur ce que l'animation a pu imaginer là-dessus. C'est d'ailleurs une des choses que j'apprécie lors du FIFA, sa diversité : diversité de techniques - je n'aurais jamais cru voir de l'animation sur sable, bois sculpté, peinture sur verre pour donner les exemples les plus étonnants, eh oui il n'y a fort heureusement pas que la 3D aujourd'hui - d'idées, d'imagination et de talent. Même si on peut aussi passer de longues minutes devant un court bien plus long que son nom ne l'indique, horriblement chiant, incompréhensible, lourd... Je me souviens d'un court il y a quelques années, qui devait dépasser allègrement les 15-20 mn, successions de plans plus obscurs et illuminés les uns que les autres, où le public applaudissait à chaque fondu en noir en croisant les doigts qu'apparaisse alors le générique pour finalement marquer son dépit par des soupirs, des rires nerveux et des encouragements verbaux à travers toute la salle quand le film reprenait, encore et encore... Une expérience inoubliable :)
En dehors des projections, il y a aussi bon nombre d'expositions, disséminées dans divers points stratégiques de la ville, avec notamment le Château d'Annecy, révélant bien souvent une expo particulièrement soignée. Enfin, il ne faut pas oublier non plus les multiples rencontres avec les créateurs, que ce soit au cours de conférences assez formelles qui intéresseront principalement les pro, ou d'autres plus ouvertes, souvent assez magiques. Je suis heureuse aujourd'hui de me souvenir de la venue de Ray Harryhausen, maître des effets spéciaux des années 50-70 qui a influencé bon nombre de magiciens de l'image depuis, grand monsieur de 84 ans plein de vie et d'anecdotes. Ou Chris Wedge et Carlos Saldanha lors de la sortie de L'âge de glace 1. J'ai raté Tim Burton une année, je m'en mords encore les doigts. Mais l'année dernière a été très riche aussi avec notamment Matt Groening, papa des Simpson. Et dire qu'il y a quelques années, Miyazaki était venu, sans compter Tezuka mais là, j'étais un peu jeune...
Logo Annecy 2009 Mais aujourd'hui, c'est l'édition 2009 qui m'intéresse. Elle débute donc lundi 8 juin, dans quelques jours, et je dois aller retirer mon accréditation Presse et mes réservations dimanche après-midi. L'édition promet toujours autant de richesses... Ainsi, lundi matin, je peux commencer par les films de télévision n°1 à 10h30, suivi de Brendan et le secret de Kells à 14h mais je pense plutôt aller voir du côté du programme La Lune fait sa révolution 1 même si un des courts projetés lors de cette séance va être encore une véritable torture, j'espère que les autres vaudront le coup. Puis à 16h, les courts métrages n°1... A moins qu'en fait, j'aille voir les courts métrages n°1 à 14h et que j'arrive à dégoter une place pour le long métrage Le sens de la vie pour 9,99$ à 16h qui n'était pas prévu quand j'ai réservé mes billets (et flûte...).
Oui, je ne fais que trois séances par jour, plus, j'implose direct... Et évidemment, au moment de réserver mes billets il y a trois semaines, j'ai dû faire des concessions et calculer pour réussir à voir ce que je voulais malgré les soucis d'horaires qui ne collaient pas, comme chaque année. Ainsi, je veux voir Coraline, le nouveau film de Henry Selick (réalisateur de L'étrange Noël de Monsieur Jack, également projeté, mercredi me semble-t-il), mais également Ghost in the Shell 2.0 de Mamoru Oshii - le premier film d'animation japonaise que j'ai vu au ciné, une grande claque dans la tronche à l'époque, un grand moment - qui tombe évidemment en même temps que l'avant-première de Panique au village... Sachant qu'en cours de route, la fatigue va très vite prendre le pas, voilà une semaine qui promet d'être agitée.

Article modifié le mercredi 30 mai 2012, 09:04

Morgan

Auteur: Morgan

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Herbv Herbv ·  06 juin 2009, 18:30

Ah, moi, j'ai zappé Coraline et GITS 2.0 pour aller voir des courts à la place (enfin, à supposer que j'ai le courage de rester devant certaines séances de Films TV en compétition) ou pour préférer aller aux Avant-premières :)

Par contre, une certitude, il faut aller à toutes les séances des courts en compétition dans la grande salle de Bonlieu, c'est l'âme du festival !

aucune annexe



Voir aussi

FIFA'09 Petit bilan...

Nous y voilà, le Festival'09 ferme définitivement ses portes aujourd'hui. Je dois reconnaître en garder des impressions assez mitigées.Ainsi, je garderai un très bon souvenir de certaines séances -...

Lire la suite

FIFA'09 Le palmarès

Le palmarès du 33ème Festival du Film d'Animation d'Annecy est donc tombé hier soir, dévoilé pendant la cérémonie de clôture.Longs métrages Cristal du long métrage : ex-aequo   Mary and MaxAdam...

Lire la suite